Pour un commerce local, il peut parfois être difficile de savoir jusqu’où étendre sa zone de chalandise pour attirer de nouveaux clients. Les petits commerçants n’ont ni le temps, ni l’argent, à gaspiller en ciblant des consommateurs qui pourraient les trouver trop loin et ainsi ne pas se donner la peine d’aller en magasin.

pedestrian-zone-347468_960_720
Il est plus efficace de cibler des prospects à proximité de son magasin. Mais comment savoir à quel moment vous vous trouvez trop loin pour vos clients ? Que signifie « local » pour eux et jusqu’à où sont ils prêt à aller pour venir vous rendre visite ?

Le site Internet BrightLocal a réalisé une étude d’envergure et a demandé à plus de 800 consommateurs américains combien de temps ils étaient prêts à consacrer pour aller dans un commerce local ? Chaque répondant devait alors donner une durée en minutes en fonction du domaine d’activité du magasin.

Les 13 catégories représentatifs de l’ensemble des commerces locaux sont les suivantes :

Anglais Français
Restaurant / Café Restaurant / Café
Clothes shop Magasin de vêtements
Pub / Bar Pub / Bar
Specialist shop Magasin spécialisé (ex : dans les vélos)
Hair / Beauty salon Coiffeur /Salon de beauté
Wedding shop Magasin de robe de mariée
Accountant / Solicitor Comptable / Avocat
General store / shop Magasin général
Doctor / Dentist Médecin / Dentiste
Gym / Sports Club Salle de sports
Garage / Car dealer Garage / Concession et agents
Yoga class / Alternative therapies Cours de yoga / médecine douce
Realtor / Surveyor Agents / Experts immobilier

 

Combien de temps êtes vous prêt à prendre pour vous rendre dans un commerce local ?

 

1

On remarque qu’un consommateur est prêt à prendre au maximum 23 minutes pour aller dans un commerce local et qu’en dessous de 12 minutes le consommateur se donnera toujours la peine de se déplacer.

 

2

Sans surprise, on voit que les consommateurs sont prêts à aller plus loin pour trouver un médecin ou un magasin de robes de mariée.
Concernant leurs loisirs, les consommateurs recherchent des commerces près de chez eux. Cela s’explique par le caractère quotidien de ces activités.
Pour de nombreuses personnes, on ne se marie qu’une seule fois dans sa vie, ce qui justifie le fait de se déplacer un peu plus loin. Même chose pour son médecin ou son docteur qu’on ne voit que 2 à 3 fois par an.

Les clients sont capables de faire 17 minutes en voiture pour aller dans un restaurant, 16 pour une boutique et 14 pour un coiffeur. Cela démontre que, sans un emplacement à proximité d’un nombre important de clients, il sera difficile pour le commerçant de prospérer.

Ainsi, en supposant que les différents commerces se trouvent en ville et que le consommateur se déplace en voiture, on peut supposer par exemple qu’un garagiste attire des clients se situant dans une zone de 15 km de diamètre autour de leur commerce. A l’échelle de Rennes, cela signifie qu’un concessionnaire attirera des clients provenant des quatre coins de la ville ( hors agglomération).

Un résultat surprenant de cette étude est le fait que les gens accordent plus d’importance à leur style vestimentaire que la réparation de leur voiture.

L’âge des consommateurs a t’il un impact sur le temps qu’ils sont prêts à consacrer pour aller dans un commerce de proximité ?

 

3

Le temps moyen consacré par un prospect pour aller dans un commerce proximité est 17 minutes.
On remarque que l’âge a peu d’impact sur le comportement des consommateurs.
On peut en conclure qu’il n’y a pas de corrélation entre l’âge des clients et la zone que les commerçants doivent définir pour leurs campagnes de communication. Ce qui importe vraiment est la préférence des consommateurs en fonction de tel ou tel commerce.

 

Le genre a t’il un impact sur la durée consacrée pour aller dans un commerce de proximité ?

 

De manière générale, les femmes dévoueront d’avantage de temps pour aller dans un commerce de proximité même si la différence en moyenne est minime (une minute).

Néanmoins, pour certains secteurs la différence est parfois significative :


4

Les femmes accorderont plus de temps de trajet aux commerces de proximité qui les intéressent tels que les magasins de robe de mariée, de vêtements, les salons de beauté et les cours de yoga.

Chaque commerce diffère par sa zone de chalandise même si en moyenne elle est de 14 km de diamètre ( 17 minutes). Contrairement à l’opinion publique, communiquer en dehors de cette est une perte d’argent puisque même si les consommateurs sont intéressés par vos offres l’acte d’achat n’aura jamais lieu à cause de la distance. D’où, l’importance de délimiter judicieusement votre zone d’action.

Pour vos prochaines campagnes de publicité locale sur Internet, soyez efficace et ciblez la bonne zone de chalandise.

Source : https://www.brightlocal.com/2014/05/01/local-business-travel-times/