Nous recevons tous des spams chaque jour sur notre boite email. Ils font partis du quotidien et existent depuis de nombreuses années. Qui n’a jamais été “l’heureux vainqueur” d’un héritage de plusieurs millions d’euros de la part d’une tante inconnue ou encore le potentiel sauveur d’une famille toute entière (qui a besoin d’un chèque à 6 chiffres pour s’en sortir, bien évidemment) ?

Malheureusement, il arrive aussi que nos e-mails finissent dans les spams (courriers indésirables) de nos destinataires. Ceci peut être expliqué par de nombreux facteurs pris en compte par les différentes plateformes d’emails. Dans cet article, nous allons nous pencher sur les différentes stratégies à mettre en place pour que vos emails arrivent à bon port !

no spam

Obtenez toujours le consentement de vos clients avant de leur envoyer des emails

 

C’est LE conseil à retenir de cet article. N’envoyez jamais un email à un client si celui-ci ne vous a pas expressément donné son accord pour recevoir un email. Si un client effectue un achat sur votre site internet; cela ne veut pas automatiquement dire qu’il souhaite recevoir des emails de votre part. Exposez plutôt les avantages que les clients pourront obtenir s’ils s’inscrivent à votre liste email. Par exemple, vous pouvez parler du fait qu’ils recevront une alerte concernant les nouveaux produits disponible en exclusivité, des codes de réduction ou encore accès à des ressources telles les livres blancs. Évitez d’acheter des listes d’emails sur internet pour les utiliser. La plupart de ces listes contiennent en effet des adresses inutilisées ou souvent supprimées. Les destinataires de ces bases emails n’ont jamais donné leur accord pour recevoir vos emails. De plus, cette méthode peut se révéler coûteuse et comme expliqué précédemment peu efficace.

Attention aux services financiers et aux factures

 

C’est le classique parmi les classiques chez les spammers. Malgré plus de 20 milliards consacrés chaque année contre ce phénomène, il continue de faire recette. De nombreuses techniques existent pour cette catégorie mais l’une des plus connues est celle du phishing. Elles consistent à se faire passer pour un établissement bancaire reconnu en copiant la mise en page et le jeu de couleurs de celle-ci. Le destinataire est ensuite invité à entrer ses informations bancaires qui seront ensuite envoyées aux spammers pour vous retirer de l’argent. Si vous souhaitez envoyer des factures par email, il est fortement conseillé d’utiliser des outils d’identification tels que DKIM et SPF qui vous permettront d’associer votre adresse email à votre nom de domaine. Ces outils prouveront ainsi votre légitimité auprès des plateformes d’e-mail.

 

Évitez les formules “Spécialement pour vous” et “urgent”

 

Très souvent utilisés par les spammers, les formules comprenant des offres “ultra-personnalisées” et “très urgentes” sont presque systématiquement renvoyées vers les boîtes Spam. Elles peuvent apparaitres sous plusieurs formes. Vous êtes le grand vainqueur d’un tirage au sort (auquel vous n’avez évidemment jamais participé) et vous devez entrer vos informations afin de recevoir votre gros lot ou vous êtes la seule personne capable de sauver une personne en détresse (pas en appelant la police mais en lui envoyant de l’argent, bien évidemment…). Les fournisseurs d’emails risquent de se faire du soucis pour leurs clients et n’hésiteront pas à envoyer vos emails vers les boîtes de spam. Évitez donc d’inclure ces termes dans l’objet de votre email.

 

Mettez en avant votre lien de désabonnement

 

Non ce n’est pas une blague, vous nous avez bien lu. Il est fortement recommandé aux expéditeurs d’emails de toujours laisser apparaître un lien permettant de se désabonner. En effet, si vos abonnés ne souhaitent plus recevoir vos emails il est préférable pour vous qu’ils se désabonnent plutôt qu’ils vous signalent comme spam. Veillez donc à rendre le lien de désabonnement bien visible sur votre email, n’essayez surtout pas de cacher celui-ci.