Qu’est-ce que la santé 2.0 ou santé connectée ?

C’est un grand concept que l’on peut définir de la manière suivante : la médecine digitale c’est l’intégration des nouvelles technologies dans la prise en charge globale et individualisée du patient et elle ne va pas sans le médecin connecté qui lui, utilise ces outils pour créer de nouvelles formes d’interaction avec ses confrères et pour améliorer sa pratique.

Notons tout d’abord le paradoxe qui existe entre les moyens mis en œuvre afin de faire évoluer et avancer la recherche, et la médecine au quotidien. L’état des lieux n’est pas aussi développé qu’on le souhaiterait. Aujourd’hui, il y a beaucoup d’audience autour des objets connectés et notamment dans la téléphonie mobile, c’est le cas par exemple des smartphones toujours plus performants qui récoltent et analysent des informations sur la santé de leur utilisateur. Les montres connectées sont également utilisées dans le domaine sportif et l’on peut dorénavant suivre son état de santé au quotidien.

En réalité, la base de la médecine digitale se trouve dans le fameux dossier médical personnel (le DMP) qui a été lancé il y a quelques années et récemment a été épinglé par la Cour des Comptes car il n’a pas atteint les objectifs et cela coûte très cher ! Dans le monde du digital, on voit en parallèle émerger de plus en plus de plateformes et de réseaux sociaux professionnels, mettant en relation les professions médicales et les patients. Ces services de mise en relation ne sont pas exclusivement réservés aux professionnels de santé, mais peuvent également servir aux médecines alternatives, par exemple lorsqu’il est question de consulter un ostéopathe, un hypnothérapeute, etc.

Une utilisation du digital qui facilite la mise en relation des professionnels et des patients

Aujourd’hui, il n’est plus seulement question de proposer aux patients un simple annuaire référençant des milliers de professionnels de la santé ou paramédicaux. Ce sont des plateformes qui permettent aux patients d’affiner leur recherche en sélectionnant des critères spécifiques : la spécialité du praticien, ses honoraires, ses modalités de remboursement, son lieu d’exercice, ses horaires, etc. D’autres services peuvent être intégrés à ces plateformes comme la géolocalisation du patient lui permettant de trouver le professionnel le plus proche de son domicile.

Ainsi, la transition digitale se joue sur Internet et certains sites proposent même de prendre un rendez-vous 7 jours sur 7, 24h sur 24, directement sur Internet, gratuitement et en quelques clics chez le praticien de santé ou de médecine alternative. Pour les professionnels du soin, la digitalisation de leur gestion administrative permet de gérer plus facilement leur planning, de réduire leur flux d’appel parce que les rendez-vous sont pris depuis Internet. Il y a également la possibilité de programmer des rappels pour les patients, soit par SMS ou par email.
Cela permet aux professionnels de réduire considérablement leur flux d’appel et de gagner un temps précieux, de gérer leur visibilité sur Internet, d’informer leurs patients et d’acquérir de la nouvelle patientèle si besoin.

De la même façon, un professionnel de santé peut communiquer sur Internet de façon géolocalisée, par exemple pour avertir de l’arrivée d’une épidémie ou prévoir de risques particuliers pour une population précise. Il peut encore le faire par SMS auprès de sa patientèle. Cela lui permettra ainsi de gagner encore un peu plus la confiance de ses patients qui le percevront comme quelqu’un de bienveillant et non pas comme un lieu où l’on va lorsqu’il est déjà trop tard.

La géolocalisation au service des professions de santé et des médecines alternatives

La géolocalisation est un outil performant qui participe à cette transition digitale entre les professionnels du soin et les patients. En effet, les usagers sont maintenant de plus en plus nombreux à rechercher des informations pratiques sur Internet, ils utilisent différents supports numériques tels que l’ordinateur, le smartphone ou la tablette. Les services de géolocalisation l’ont compris et répondent aux attentes des patients, aujourd’hui on va utiliser le positionnement géographique du patient et lui proposer en temps réel des médecins ou des professionnels paramédicaux à proximité de son domicile.

Pour les professions paramédicales, la pub géolocalisée sur Internet est également un bon moyen de se faire connaître, en témoigne la campagne de publicité géociblée pour l’arrêt du tabac de Mme Tissier, hypnothérapeute.

arret_tabac_hypnose_1