Depuis près de trente ans, la publicité autour des boissons alcoolisées et du tabac est contrôlée en France. Là, où la promotion pour des cigarettes est strictement interdite, elle est plus ouverte pour l’alcool. Les professionnels du secteur connaissent parfaitement la loi Evin et ses subtilités. Toutefois, avec le développement du digital, qu’en est-il pour la communication numérique ? Tous les outils de communication sont-ils concernés par cette limitation et dans quelle mesure ?

 

infographie-alcool-et-loi-evin- et parrainage client

 

Le parrainage marketing fait notamment partie de ses outils de communication. De plus en plus d’entreprises du secteur du vin s’intéressent aujourd’hui à la mise en place d’un programme de parrainage. C’est par exemple le cas pour des entreprises comme Cuvée Privée, Big Wines ou encore Le Coam Masterclass. Toutefois, il convient de bien comprendre les possibilités afin de bien combiner parrainage et loi Evin.

 

Qu’encadre la loi Evin ?

La loi Evin du 10 janvier 1991, du nom de Claude Evin alors ministre de la Solidarité, de la Santé et de la Protection sociale, est une loi dont le but est de lutter contre le tabagisme et l’alcoolisme. Elle encadre notamment la publicité des boissons alcoolisées tout en interdisant celle des produits liés au tabac.

La loi Evin interdit leur promotion à la télévision, au cinéma ou toutes publications à destination des moins de 18 ans. Cependant, elle autorise et encadre l’affichage publicitaire (panneau 4 par 3, abris-bus, métro …), la radio et la presse. Les annonceurs doivent alors indiquer des messages d’avertissement pour la santé ainsi que des messages n’incitant pas à la consommation. « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé » est probablement le message le plus connu et le plus utilisé.

La loi Evin encadre également le parrainage d’événements sportifs ou culturels par les producteurs de boissons alcoolisés ou fabricants de cigarettes. Attention, ici nous parlons de contrat de sponsoring et non du parrainage client. A titre d’exemple, Heineken a longtemps sponsorisé la coupe d’Europe de rugby, la Heineken Cup. Cependant, eu égard à la loi Evin, le nom en France lors de la diffusion télévisée était la H Cup.

 

Comment allier parrainage client et loi Evin ?

La Loi Evin et le digital

Dans cet article, nous n’allons donc pas vous parler du parrainage au sens du sponsoring, mais au sens de la recommandation et du bouche à oreille. Autrement dit, nous allons voir comment le parrainage client permet l’acquisition de client tout en respectant la loi Evin.

Avec le développement du digital, il est désormais possible pour les entreprises de communiquer de différentes manières avec leur clientèle. Elles se sont plus obligées de faire la promotion des leurs produits à la télévision ou de sponsoriser de grands événements. Par exemple, elles peuvent diffuser des spots publicitaires sur Youtube ou sur d’autres sites partenaires. En revanche, elles ne doivent pas communiquer sur des sites ayant une audience inférieure à 70% de majeurs, à destination d’un jeune public ou liés à la pratique du sport.
 

Promouvoir des boissons alcoolisées avec le parrainage client

Là encore, la loi Evin intervient pour limiter l’influence de la publicité. En effet, l’incitation à la consommation est interdite. Les sites internet et les fabricants d’alcool ne peuvent pas présenter ces boissons comme une pratique conviviale et sociale. Ils se doivent de rester neutres et objectifs dans leur campagne. De même, ils ne peuvent représenter le consommateurs finales.

Ces règles s’appliquent ainsi au parrainage client. Les entreprises spécialisées dans la vente de vins, de bières ou encore de spiritueux, ne peuvent pas inciter leurs clients à les recommander en jouant sur l’aspect social. Elles doivent rester neutres dans leurs propos et accentuer leurs bénéfices sur un aspect purement technique.

Cependant, en 2016, la loi Evin a été assouplie afin d’autoriser certaines communications. Les représentations liées à une indication géographique, à un savoir-faire ou encore à un patrimoine gastronomique ne sont plus considérées comme de la publicité.
 

Nos conseils pour lier parrainage client et loi Evin

Afin de respecter la loi Evin lors du lancement de votre programme de parrainage, il vous suffit de suivre certaines règles. Ces dernières vous permettront de profiter du bouche à oreille de vos clients tout en respectant la loi Evin.

Tout d’abord, il est important de résumer ce qu’interdit la loi et ce qu’elle autorise. Pour cela, nous vous conseillons de consulter l’infographie réalisée par l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité et par TradeLab :

 

infographie-alcool-et-loi-evin- et parrainage client

 

Ensuite, d’un point de vue du système de parrainage, il convient de mettre en pratique certaines actions :

  • Proposez aux filleuls invités de découvrir un savoir-faire unique
  • Réalisez un story-telling original pour attirer l’attention des filleuls
  • Restez objectif dans votre communication
  • N’oubliez pas la mention légale « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération« 
  • Présentez davantage les bénéfices de votre service
  • Privilégiez la communication par emails

 
Comme nous venons de le voir, la loi Evin n’encadre pas réellement le parrainage client. Toutefois, elle encadre toutes les formes de publicité. Un programme de parrainage peut être considéré comme un outil de communication. Il est cependant nécessaire de préciser que cet outil reposer sur la recommandation et sur le volontariat de clients. Ce ne sont donc pas les entreprises en elles-mêmes qui communiquent, mais leurs clients. En ce sens, il devient plus simple de combiner parrainage client et loi Evin.
 

Comment combiner parrainage client et loi Evin ?

Temps de lecture 5 min
Comment gagner 14€ pour 1€ investi avec le parrainage client ?