Moins 30, moins 50, moins 60%… les soldes d’été battent leur plein depuis le 22 juin 2016 ! Selon l’IPSOS, près d’un consommateur sur deux achètera moins cette année. Une tendance qui se confirme dans les boutiques d’habillement et les responsables ne sont pas seulement la crise et les attentats en France, mais bien de nouveaux modes de consommation comme les ventes privées ou les promotions agressives sur le site des marques.

Soldes, remise commerciales

Soldes, remise commerciales

Les soldes pour les commerçants de centre-ville sont-elles une bonne opération ?

Depuis 2014, les soldes d’hiver et les soldes d’été durent 6 semaines et sont mieux encadrées par la loi. La suppression des soldes flottants a permis de maintenir et de confirmer le côté événementiel des soldes traditionnels. La course aux bonnes affaires est donc lancée et de nombreux clients arpentent les rues du centre ville ou des grandes surfaces à la recherche des bons plans !

Comment réussir les soldes quand on est le gérant d’un commerce de centre ville ?

La multiplication des promotions sur Internet par l’intermédiaire des sites spécialisés dans les coupons de réduction ou des ventes privés sont entrées dans les mœurs, poussant les boutiques à augmenter leurs volumes de ventes. Certaines enseignes en plein centre ville n’hésitent plus à proposer directement aux clients des démarques allant jusqu’à -80%. Ce n’est pas exactement le même public en période de soldes, beaucoup de clients viennent en boutique pour la première fois car ils ont été attirés par les encarts publicitaires placés en vitrine.
Afin d’augmenter la fréquentation de sa boutique, le commerçant possédant sa boutique en centre-ville doit se différencier en terme d’offres pour attirer une clientèle toujours intéressée en terme d’originalité et d’exclusivité. Proposer des produits que l’on ne trouve pas ailleurs, cela attire des consommateurs qui souhaitent sortir des grandes franchises afin de trouver des produits originaux et uniques.

Diversifier les opérations de communication

Mais cette opération de communication cacherait-elle en fait une crise profonde ? Car selon de nombreux professionnels du marché, les soldes ne feraient plus recette et ne seront pas toujours synonymes de bonnes affaires pour les clients.
Cette année les Français ont dépensé 210 euros durant les soldes d’hiver, contre 230 euros en 2015 et 250 euros en 2011. Il faut dire qu’entre les opérations sur Internet, les promotions en magasin ou encore les ventes privées, nous sommes assaillis d’offres presque tous les jours. A tel point que dans le textile, environ 43% des vêtements seraient vendus à prix cassés, près d’un vêtement sur deux.

Utiliser la publicité géolocalisée

Pour se différencier des autres boutiques présentes en centre ville, le responsable d’un magasin a tout intérêt à diversifier les moyens de communication afin d’attirer les clients et à terme augmenter son chiffre d’affaire. Il existe des moyens classiques qui consistent à informer les usagers sur les soldes ou les promotions à venir, par exemple sous la forme de publicité papier glissée dans la boite aux lettres, par l’intermédiaire de flyers distribués dans la rue ou encore en affichant de gros encarts publicitaires sur la devanture des boutiques.
Mais depuis plusieurs années, un autre phénomène commercial se démocratise, les Français sont accros à leur smartphone et la façon la plus efficace d’attirer leur attention c’est bien sûr de diffuser sa publicité sur ce support. Les services de publicité géolocalisée se multiplient et s’adaptent aux modes de consommation des usagers.

Les français sont accros à leur smartphone

Les français sont accros à leur smartphone


Le principe est simple, lorsqu’un client passe à proximité d’une boutique utilisant la publicité géolocalisée, il visualise des publicités locales en rapport avec cette boutique sur les sites Internet qu’il consulte. Que ce soit sur des sites medias (OuestFrance, LeFigaro, LEquipe… ou des sites avec une thématique plus prononcée LeRoutard, LaCentrale…), les commerçants locaux peuvent afficher des publicités ciblées (par exemple pour les soldes), c’est-à-dire correspondant à ses attentes de consommateur. Un tel dispositif permet ainsi aux commerçants de centre-ville de tirer leur épingle du jeu avec à la clé une augmentation de la fréquentation du point de vente.
Pour le commerçant c’est simple, il suffit de trouver sur Internet les sociétés qui proposent ces services, de créer une campagne de publicité géolocalisée en quelques clics, de localiser sa boutique sur une carte, de créer son encart publicitaire, puis de choisir le pack d’affichages publicitaires adapté à ses besoins.

Qu’elle est la légalité d’un tel dispositif publicitaire ?

Techniquement, les usagers qui passent à proximité d’une antenne relais sont géolocalisés par l’opérateur qui utilise le signal émis par leur smartphone.

La publicité a encore de beaux jours devant elle car l’affichage de bannières publicitaires et non intrusif. Le smartphone de l’utilisateur est au cœur de la démarche commerciale et permet ainsi d’augmenter l’interaction à proximité et dans le point de vente entre le commerce et le consommateur.